Construction
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Le véritable cinglé et la fausse folle ! [Eddie Gluskin]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Staffounet :: Archives
MessageSujet: Le véritable cinglé et la fausse folle ! [Eddie Gluskin] Mer 21 Jan - 23:12
Chouette...Pas de tante.

«Rozen tu sors.»
«Non.»
«Si. Sinon tu n’auras plus d'électricité dans ta chambre pour voir tes films.»
«...J’arrive dans cinq minutes.»


Je les hais. Je vais vous expliquer qui et pourquoi il y a eu cette discussion.
C’était un matin comme un autre, j’étais enfermée dans ma chambre qui était sombre comme d’habitude, un film d’horreur en route, moi sur mon lit avec du chocolat plein la bouche, ma cape sur la tête. Je ne la quittais jamais de jamais.  Dans ma propre maison, je me protégeais oui. C’est, alors que quand il allait avoir une scène palpitante dans mon film où le monstre allait tuer cette putain de fille qui hurle, que mes parents ont déboulé dans ma chambre.

Je dois dire,  qu’ils ont mit… Hum aller disons cinq minutes pour me trouver dans ma chambre. Car oui j’ai enlevé l’ampoule de mon lustre pour ne pas qu’ils allument, donc ils ne voyaient rien et ce n’est pas la faible lumière de la télé qui allait faire grand-chose, mais mon père avait trouver l’arme fatale. La lampe de poche. Il avait compris le truc le saligaud. et enfin… Oui enfin. Il s’est mis à parler, car comme d’habitude je n’engageais pas la conversation avec eux.


«Rozen tu sors.»


Ok, sortir où ? Pas de ma chambre en tout cas, ils savent que je sors de ma chambre que quand c’est l’heure du repas et ce n’est pas l’heure du repas. Donc ce qui veut dire qu’ils veulent que je sorte dehors. Pas question. J’ai relevé la tête et j’ai fini par avalé mon chocolat. Puis j’ai pris la parole.


«Non.»


Un soupire. Un courage chérie. Des pas et un papa bien proche de moi tout d’un coup qui me regarde comme si je venais de tuer quelqu’un, quoi ? J’ai mal cacher le corps du poisson rouge ? Je l’avais pourtant dit qu’il n’allait pas survivre sans lumière, on ne m’a pas écouté.
Je l’ai regardé aussi, sans baisser les yeux. Oui ne jamais baisser les yeux. Car ils auront gagné sinon et je ne veux pas de ça.
Mais je dois avouer que je n’avais pas prévu ça.


«Si. Sinon tu n’auras plus d'électricité dans ta chambre pour voir tes films.»


Ok. PANIQUE. Non calme. NON PANIQUE. Bon ta gueule cerveau ! Réfléchissons. Qu’est-ce que je dois faire ? Qu’est-ce que je dois dire ? Sans électricité il n’y aura plus de film et sans film je vais me faire chier et ils vont m’obliger à aller dehors pour me faire des amis.. AH HORREUR ET DAMNATION c’est pire qu’on film d’horreur. Bon Rozen tu dois accepter.

«...J’arrive dans cinq minutes.»

Voilà comment je suis arrivée dans cette voiture avec mes parents. Ces petits idiots savaient mon point faible, ils risquent de l’exploiter bien souvent, il va falloir que je fasse attention sinon je risque de perdre beaucoup. Je regardais dehors, il faisait trop beau aujourd’hui avec ce soleil et ce ciel bleu. C’était vraiment horrible. Mais bon c’était pour une cause noble que j’étais dans cette voiture. Ma tante était interné dans un asile psychiatrique pur diverses raisons qu’on n’a pas voulu me dire, mais voilà. Personne ne lui rend visite et mes parents voulaient que je sorte un peu et par la même occasion que je les débarrasse de ce fardeau d’aller la voire. Ce n’était pas vraiment cool, mais au moins j’allais entrer dans un asile ! Oui dans les films je vois ça, enfin des abandonnés, c’est mieux, mais un avec des gens c’est bien aussi. Enfin bon objectif allait voire la tante avec qui je n’ai jamais parlé.

Après une heure de voiture je dois avouer que j’étais bien contente d’être arrivée.Je suis descendu la première de la voiture pour entrer en vitesse dans l’asile. Je ne voulais pas rester à la lumière ! Je suis tellement rentrée vite que les membres du personnels ce sont demandés si je n’étais pas une patiente, je vais leur en foutre des coups pour croire ça ! Comme si on pouvait fuguer dans un endroit pareil.. Il y a tellement de gens. J’ai ajuster ma robe et ma cape et j’ai attendu mes parents qui sont aller à l'accueil expliquer la situation Mes parents sont revenus avec un gentil monsieur. Ils sont ensuite partie en me disant d’envoyer un message quand je sortirai. Puis l’homme tout gentil me donna le papier.

«Voici l’étage où votre tante se trouve, voilà son nom de famille. Vous pouvez y aller, faites attention à vous si jamais il n’y a qui sont dehors et s’il vous plait enlever votre capuche.»

Bâtard.
Connard.
Du con.
Bitchis.


Non, j’ai pris le papier et sans un mot je suis allée où il m’a dit, j’avais quand même enlevé ma capuche, car bon si jamais il y en a qui croient qu’un ange de la mort veut venir le chercher, il va me prendre pour ça et hurler de partout et on va encore m’engueuler de foutre la merde.
Je suis arrivée devant la porte en question "Gluskin" elle avait quand même un nom qui me disais rien du tout, mais vu que je ne la connais pas... Je ne peux rien dire. J'ai frappé à la porte et je suis rentrée tout de suite après, ouais moi je suis comme ça.

Seulement on aurait pu me dire que ma tante était un homme en fait.
Attendez je vous explique le truc.
Je suis rentrée, j'ai entendu chanter. Je lève donc la tête pour voir et là je vois un homme coudre, il y a tellement de robe de...De robe de mariée ? Puis d'où c'est un homme ma tante ?
Nope pas possible ils se sont trompés... Attends je vais demander on ne sait jamais.. Tout en restant loin et après avoir fermé la porte bien entendu. J'ai sorti une phrase tout à fait normal que je ne pensais pas sortir dans un endroit pareil.

«Excusez...moi... Vous êtes bien hum pas de prénom.. Bon bah Gluskin ?»


J'ai l'air con de dire ça, imaginons qu'il ne sache pas comment il se nomme ? La merdouille là, puis bon ma mère m'a dit des trucs sur ma tante et dans ça il y avait un truc comme quoi elle savait pas coudre, donc techniquement je ne suis pas dans la bonne chambre, puis peut-être qu'entre temps elle a apprit à coudre, mais le fait que cette personne ressemble vraiment à un mec fait que bah... Je ne peux pas douter que ce n'est pas ma tante..

J'ai donc attendu près de la porte, une réponse... Pas trop s'approcher, je ne le connais pas. Pas que j'ai peur, mais faut faire gaffe hein.

° CODAGE PAR DITA | EPICODE °

_________________♪

«J’ai entendu dire que quand on est perdu le mieux à faire c’est de rester où on est et d’attendre qu’on vienne vous chercher, mais personne ne pensera à venir me chercher ici.»

Laisse moi te faire peur en ff0000
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 39
Date d'inscription : 18/01/2015
Age : 20
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le véritable cinglé et la fausse folle ! [Eddie Gluskin] Jeu 22 Jan - 21:03

SO MUCH DARLING !

feat Rozen E. Calico



Bon, chers Darling, que faire quand on est dans une pièce sans divertissement, une autre journée ? Nous sommes d'accord, rien... J'étais assis sur le lit me demandent quoi faire, mon carnet a la mains me tapotent le menton avec mon crayon de bois... Le médecin a dit que s'étais bénéfique de dessiner parfois on comprend bien notre états d'esprit... Mais la sur le coup... Rien ne me vient en tête. Tu me manque tellement darling. C'est en fixant les robes de mariée que tout me parue claire ! Il ma fallu un peu de temps comme dirais les autres pour dessiner la plus belle robe de mariée. Après avoir détacher la feuille du carnet pour la poser dans le petit coin de travaille de ma machine a coudre, j'ai pris de quoi commencé mon oeuvre ! Sa seras parfais, quand tu verras la robe darling, tu voudras te marier de suite, mais laisse duré le plaisir, l'attente est aussi longe pour moi que pour toi.
Dessiner le patron avec toujours les même mesure, tes mesures, je connais tes mensuration pars cœur, poser le patron pour découper les formes dans le tissus, assembler les parties, recoudre grossièrement se que j'ai arracher pars accident. Mine de rien tout cela me rappeler l'ancienne asile... Que's que je donnerais pour encore faire la même chose sur un humain... Cette pensés me démange le visage... Mes blessure vont encore saigner...A mon avis, darling va encore crié si c'est le cas. Tant que ces sal*pes ne viennent pas encore une fois me déranger ou essayer de changer ma tenu... Un jours je leurs arracherais leurs tripes. Oh misère mes pensés négative mon encore fait gratter a sang. Tant pis, de toute façon je n'es pas le temps de m'occuper de ça, je doit d'abord terminer cette oeuvre pour Darling, pour toi. J'étais si bien, plonger dans mes pensés en chantent cette même chanson... Rien ne pourrais me déranger.


Rien ne pouvais vraiment, rien du tout, juste plonger dans mes idées folles d'un jours tuer tout les gens qui commence a être encombrant tous ces darlings inutile, danser avec toi, ta robe qui valserais telle des ondulations a chacun de tes pas, quand tout d'un coup... Ma voix c'est arrêté de chanter, mon sourire laissas place a un visage neutre... Je ne voit pas le visage de la nouvelle darling mais je suis sur d'une chose... C'est qu'une petite chaleurs apaisante m'envahis. Ma machine arrêter, je ne le la regarde toujours pas mais j'ai répondu a ma manière a sa question.

"Gluskin ? Gluskin, qui est Gluskin ? Darling, bien entendu que c'est moi, on oublie pas le nom de son futur époux ! Eddie Gluskin, m'arais tu réellement oublier ?"

J'ai finit pars regarder la demoiselle, très belle, comme toute mes darlings, le même visage, ces même cheveux... Oh Clair, ma chère darling, comment peut tu être si belle après ces dernière année ? Est tu dégoûter de voir encore mon immonde visage ? Va tu crié encore une fois ? Laisse moi espéré au moins une fois que ta réaction seras positif, si tu me laisse encore tomber, je serais obliger de t'empêcher de fuir. Non ! Non ! NON ! J'ai promis ! Si je désobéit peut être qu'ils vont m'envoyer dans la machine, NON ! NON ! PAS LA MACHINE ! Je me suis levé brusquement de ma chaise pour m'éloigner un peu en gémissant de douleurs, oui souvenir douloureux... J'essayer de reprend mon calme, Eddie aller tu n'es plus au Mont Massive, aller, héhéhé c'est ridicule se que je fait... C'est comme si j'essayer de me raisonner.

"Darling je suis désolé de te dire sa mais... Tu n'as rien a faire ici, personne n'a le droit de rentré ici alors pars s'il te plait. Puis je doit terminer ta robe !"

Sur ces mots j'ai repris ma place sur cette chaise, je doit terminer cette robe, peut être qu'elle finira pars la porter. Sa serais si bien... J'en rêve depuis longtemps. Même si maintenant je me retrouve a regarder tristement la robe inachevé, non je ne continue pas de coudre je ne sais pas... La passion du moment ma soudainement quitter, même l'envie de chanter ne vient pas. Je doit resté calme, j'ai très envie de m'énervé, mais j'ai promis pas de violence. Je ne doit pas... M'énervé.

Fiche de liens (c) Miss Yellow

_________________♪
Je voit un monde différent.
Noir, teinté de rouge
Hey, retourne toi pour voir,
Ta vue ? Je suis la ! cool hein ?
POURQUOI TU FUIT ?! REVIENT !!!
avatar
Innovateur
Innovateur
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 27
Date d'inscription : 17/01/2015
Localisation : Dans ton beau cuuuuul ~
Emploi/loisirs : Prof ma gueule !
Humeur : Deadpoolifient !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le véritable cinglé et la fausse folle ! [Eddie Gluskin] Jeu 22 Jan - 22:54
Chouette...Pas de tante.

Le chant s'est arrêté bien vite. Il avait du m'entendre. Seulement il ne se retournait pas. Que devais-je faire ? M'apprcher ? Ne pas m'approcher ? Partir ou attendre ? Eh bien attendons.
Oh une vois. Donc Glu...Glue...Chut pas le moment ! Donc ce monsieur était bien Gluskin oh un prénom. Donc Eddie Gluskin ? Je pouvais donc confimer que ce n'était pas ma tante. Puis attendez il m'a dit Darling ? Epoux ? Futur... Attendez ce gars ne croit quand même pas que je suis sa futur femme ? Oy n aurait pu me prévenir qu'il y avait des gars comme ça. Enfin bref ce n'est pas grave.

Son visage se tourna enfin. Son visage était en sang. Oh... Comme s'il venait de se faire attaquer par la bête dans un film d'horreur ! Chut Rozen ne pense pas  à ça maintenant. J'ai sursauté quand il s'est reculé brusquement de sa chaise, il lui prenait quoi ? Je fais si peur que ça ? Je sais que je suis pas la plus belle fille comme les coréennes refaites de partout, mais quand même !
Quoi que ses petits gémissements montraient bien que ce n'était pas de ça qu'il se plaignait, mais il semblait avoir mal.

J'ai commencé à avancer, mais sa voix me stoppa net. Encore ce Darling. Personne ne peut venir ? Il est tout le temps tout seul ? Ma robe ? Oulàlàlà, le nombre de robe qu'il y a là, il pouvait très bien s'arrêter là. Puis finalement faut bien dire un truc pour pas rester con cmme ça. Je devrais lui dire que ce n'est pas lui que j'étais venue voir ? Que jusqu'à présent je ne savais même pas qu'il était de ce monde ? Non,  ce n'est pas gentil de dire une telle chose. Enfin bref dis quelque chose Rozen tu as l'air bête.

«Je suis désolée. Je n'étai-...»

Attendez là le gars il pleurait presque et là il se met à coudre de nouveau ? Non, mais les hommes je vous jure ! On dirait qu'il fait "Je veux pas rester enferm...Oh un papillon !" enfin il n'a pas vraiment recommencer à coudre, mais il était devant sa machine, comme si, il allait le faire.
Arf bon je ne veux pas dire, mais ce gars est bien mieux que ma tante je pense. Puis je peux aller la voir après, puis s'il est toujours tout seul pourquoi ne pas rester avec lui... Puis le sang il faut l'enlever le pauvre... Bon ce n'est pas moi qui vais le faire jamais je le toucherai, pas que voilà, mais je n'aime pas toucher les gens.

Bon comment communiquer avec lui... Darling n'est-ce pas ? Eh bien Darling va t'aider... Huhu j'aurai fait la bonne action de l'année je pourrai être fière de moi, j'aurai aidé quelqu'un dans ma vie... Je ne suis pas tellement un monstre n'est-ce pas ?
J'ai regardé ce que j'avais dans mon petit sac à part mes chocolats et mon carnet, j'ai rangé le papier puis j'ai pris un mouchoir en tissu que j'avais toujours avec moi j'en ai toujours deux trois comme ça sans raison, mais enfin soit. Je me suis approchée encore un peu, mais vraiment pas trop, je ne sais pas comment il pouvait réagir.

J'ai tendu le mouchoir même s'il me regardait pas. Si je parlais il allait se retourner non ? Après tout c'est normal puis si jamais je dis prends le mouchoir, mais sérieusement je ne savais pas comment lui parler et ça m'énervais un peu de ne pas savoir.
Bon aller on fait au pif sans chercher à comprendre.

«Eddie ?Je ne t'ai pas oublié, je sais aussi que je ne devrais pas être là, car tu m'as demandé de partir, mais tiens un mouchoir pour essuyer le sang sur ton visage. Tu pourras finir la robe plus tard d'accord ? Enlève le sang sur ton visage d'abord s'il te plait.»

Le tutoyer est une bonne chose ? Bah.. Au pire ce n'est pas comme si j'allais revenir tous les jours.
Bon rentrons dans le jeu de je suis darling. Bon je sais que je ne devrais pas faire ça, il va surement piger que je ne suis pas sa darling, mais bon... Autant communiquer avec lui le plus possible ! Finalement cette sortie improvisée n'est pas si mal.

J'attendais le bras tendu avec le mouchoir au bout de la main qu'il prenne.. J'espère que les personnes qui sont là le soignerons assez vite. ça peut s'infecter sinon et ça m'étonnerai qu'ici dans cette chambre il y ait quelque chose avec quoi il peut se soigner.
J'ai regardé par la petite fenêtre le ciel. Il ne pouvait voir que le ciel ? Dommage.
J'ai secoué la tête pour reporter mon regard sur Eddie.. Drôle de personnage dans un sens.
Qui est donc Darling ? Et cette Darling en question ne peut pas venir le voir ou elle ne veut pas venir le voir ?
Telle est la question qui m'intrigue même si cela ne me regarde pas.


° CODAGE PAR DITA | EPICODE °

_________________♪

«J’ai entendu dire que quand on est perdu le mieux à faire c’est de rester où on est et d’attendre qu’on vienne vous chercher, mais personne ne pensera à venir me chercher ici.»

Laisse moi te faire peur en ff0000
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 39
Date d'inscription : 18/01/2015
Age : 20
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le véritable cinglé et la fausse folle ! [Eddie Gluskin] Sam 24 Jan - 21:33

SO MUCH DARLING !

feat Rozen E. Calico



Toujours cette douceur, cette gentillesse, darling, j'ai toujours aimer cette parti de toi, tu est comme une mère parfois, c'est bien pour cela que je rêve de fondé une famille a tes côtés... Ma douce Clair, cette réaction de ta pars m'étonne mais m'apaise a nouveau. Oui j'ai a peine tourner la tête, que j'ai pu voir ta douce mains me tendre un mouchoir. Mon visage... Oui il saigne, tu sais darling, depuis que tu n'es plus la, j'ai tendance a avoir de mauvaise pensés... Seras-tu me pardonné ? Peut tu faire de moi le plus heureux des hommes ? Laisseras tu m'évadé de mon fardeau ? J'ai souri, tendre certes car j’apprécie vraiment cette réaction de ta pars. Mais j'ai secouer la tête en passent ma mains sur mon coter du visage en sang, laissant ma mitaine se gorger de mon sang.

"Non merci Darling, ton attention me touche mais, disons que c'est ma punition... Puis ses blessures ne partirons plus désormais... A cause de cette.... Machine... La machine... héhé... POURQUOI M'AVOIR LAISSER SAL*PE ! NE VOIT TU PAS COMMENT JE SOUFFRE ! A TU VUE SE QUE TU MA FAIT FAIRE !"

Je me suis lever de nouveau, pris une robe de mariée et l'arrachas, une autre le même sort, puis une autre, encore une autre... Avant de tomber au sol sur mes genoux, respirant fort, des larmes qui se mélanger au sang et une migraine insupportable... Voila encore les effet ce cette foutue... Argh. Darling va me punir pour avoir fait sa, j'ai plaque mes mains contre mon visage

"Pardonne moi, pardonne moi... Je ne voulais pas... Mais ces robes de toute façon tu ne les porterais pas... Tu n'en a jamais eu l'idée... Je doit faire de mon mieux je te l'avais promis... "

Darling, pourquoi je fait tout ça ? Pourquoi je fait des efforts ? Mon âme est déchiré, ma vie est brisé, j'ai perdu la tête, le médecin croit encore qui a de l'espoir, croit encore que ma santé mentale va aller mieux... Sa n'iras jamais mieux, dans mon petit paradis j'allais mieux, la thérapie avais fait de moi quelqu'un de bien et j'étais libre de faire ce que je veux... Ici je suis juste quelqu'un de malade, quelqu'un qui seras enfermer tant que LEURS méthode ne fait pas de moi quelqu'un qui est BIEN pour EUX ! Je souffre, je pleure, tu me manque alors que tu est là dans cette pièce, et pourtant se n'es pas ta présence... Que's qui cloche avec moi ? Pourquoi c'est toujours toi que je voit, mais jamais vraiment toi ? J'ai soupiré pour me calmer laissant tomber lourdement mes bras. Je devais me relevé, ma place n'es pas de pleurais au sols, j'ai asses donné de larme dans ma vie et pourtant je n'es pas finit d'avoir mal, mes mains trembler tout comme ma voix :

"Pourquoi tu est revenu Darling ? Pourquoi a chaque fois je te voit ? tu devrais être morte et pourtant tu est la... Je ne comprend pas... Répond moi Darling..."

Je l'es regarder tout en reculent de quelque pas, des petits rire étouffer s'échapper... Elle me hante, chaque jours... Mais tout comme les autres, elle ne fait que me faire du mal... Que tout sa s'arrête, faites la taire... N'entendez vous donc pas mes plaintes ?

Fiche de liens (c) Miss Yellow

_________________♪
Je voit un monde différent.
Noir, teinté de rouge
Hey, retourne toi pour voir,
Ta vue ? Je suis la ! cool hein ?
POURQUOI TU FUIT ?! REVIENT !!!
avatar
Innovateur
Innovateur
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 27
Date d'inscription : 17/01/2015
Localisation : Dans ton beau cuuuuul ~
Emploi/loisirs : Prof ma gueule !
Humeur : Deadpoolifient !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le véritable cinglé et la fausse folle ! [Eddie Gluskin] Dim 25 Jan - 1:54
Chouette...Pas de tante.

"Quand tu arriveras à savoir qui tu es.. Tu sauras qui sont les autres."

Le sourire est une chose importante. N'est-ce pas ? Puis-je croire en son sourire ? Est-il vraiment heureux ? Je ne pense pas. Est-ce que nous pouvons prendre ce sourire pour quelqu'un d'heureux ? Je ne sais pas. Sa main passa sur le visage qui était en sang, mais il ne prenait pas mon mouchoir. Encore ce "darling". Je sais que je veux bien me prêter au jeu, mais il pourrait prendre le mouchoir au lieu de dire de telle chose.
Mais quand il se mit à hurler j'ai sursauté et j'ai reculé, non pas que j'avais eu peur, mais c'étaut surprenant de voir quelqu'un se mettre en colère tout d'un coup. Une machine ? Mais quelle machine ? Que lui est-il arrivé à ce jeune homme pour qu'il soit ainsi ? Il souffrait donc ? COmment je pouvais faire... Je ne sais même pas de quoi il parle. Est-ce que cette Darling l'a abandonné ?

Les robes qu'il avait fait, il était entrain de les détruires et moi je ne bougeais pas. Je ne voulais pas me prendre un coup par mégarde et que tout d'un coup les gens viennent. Vu que logiquement je ne devrais pas être là, mais pourquoi tant de choses se passent quand je suis dans les parages ? Est-ce que je porte autant la poisse que ça ?
J'ai rangé le mouchoir dans mon sac, j'étais contre la porte le temps qu'il se calme, mais l'entendre pleuré..Je dois vous avouer que ça me faisais mal. Je me rappelais de moi quand j'ai pleuré toutes les larmes de mon corps quand la personne que j'aimais avait dit que j'étais un monstre. J'ai secoué la tête ce n'était pas le moment à penser à ça. Je devais faire quelque chose pour lui, mais que pouvais-je bien faire ? En plus il demandait pardon ! Ces robes ? Effectivement moi je ne porterai pas ça... Mais sa Darling peut-être que si ? C'est bien dommage.

J'ai commencé à me rapprocher, mais pas trop le laissant pleuré encore, les mains sur le visage, sans faire attention à tout ce qui trainait par terre d'un coup. Mais j'ai arrêté tout mouvement. Darling... Sa darling est morte ? Que faire ? Que dire ? Que lui répondre... Je ne peux pas lui dire qu'il hallucine sinon je risque d'en prendre pour mon grade que je n'ai pas.

«Eddie ?»

Tout doucement je me suis rapprochée. Il rigolait, il devait se dire qu'il était de nouveau en train de délirer ou un truc du genre. Je ne sais pas comment ça fonctionne dans sa tête.
J'ai tournée la tête en regardant les débris de robe par terre. Hum... Ils allaient sûrement se marier pour qu'il fasse autant de robe. Oh je sais. Une fois bien vers lui, mais sans être à quelques centimètres de lui non plus. Nous ne savons jamais. Je l'ai regardé. Droit dans les yeux.  La moitié des personnes que je connais aurait fuit devant Eddie. Mais moi personnellement je ne fuirai pas.

«Eddie.. Tu veux bien m'écouter ?»

J'ai refouillé dans mon sac pour ressortir le mouchoir. Il avait deux fois plus de raison de s'essuyer le visage, maintenant. J'ai soupiré discrètement, ce sont dans ces moments-là qu'on aurait voulu quelque chose pour soigner les blessures autant physique que moral.


«Ce n'est pas une punition de te faire mal comme ça. Ce n'est vraiment pas bien. Essuie ton visage en sang maintenant s'il te plait. Par la suite nous rangerons ce que tu as mis par terre. Pour pas que les médecins viennent de crier dessus.»


J'ai sourit. Non, mais pas les faux sourire que je balance aux gens que je n'aime pas ou aux gens que je vais faire souffrir à coup de couteau en plastique pour les faire partir, mais un vrai de vrai. On ne va pas s'amuser à faire semblant avec lui non plus. Pas comme si le gars allait faire "Hope toi je t'attache et tu restes avec moi."
Oui, je regarde trop de film je sais.


«J'ai d'autres mouchoirs dans mon sac donc tu peux l'utiliser sans souci celui-là.»


Sérieusement ? J'ai vraiment dit une telle connerie ? Non, mais j'te jure parfois j'devrais aller me pendre comme dans les films là où les gens vont se suicider à cause d'une personne qui les possèdent. J'ai fait un truc que je ne pensais jamais faire, mais alors JAMAIS. J'ai pris sa main en mode super rapide vous savez comme les vampires qui vont méga vite ou les créatures qui vont si vite qu'on n'a pas le temps de hurler ouf qu'elles nous ont déjà tué ? Bah c'est comme ça que j'ai agis, j'ai pris donc sa main et j'ai foutu le mouchoir dans sa main et j'ai relâché par la suite sa main.

Piouf je suis trop une folle moi.. Faire une telle chose, alors que j'ai horreur de ça. Il va peut-être s'énervé aussi, mais je ne sais pas pourquoi je ne m'éloigne pas.

«Tu es d'accord pour que je reste encore un peu avec toi Eddie ?»

Rester avec lui moi ? Sérieusement, même si jamais il croit que je suis sa Darling même un gars comme lui voudrait pas rester avec moi ! Je dois avouer que moi même j'ai du mal à me supporter, mais c'est la vie d'un monstre.
Je ne sais même pas pourquoi je veux rester en fait.

"Rozen quand tu comprendras qu'en fait tu es celle qui peut rendre quelqu'un heureux... Tu comprendras que tu te rends heureuse par la même occasion."



° CODAGE PAR DITA | EPICODE °

_________________♪

«J’ai entendu dire que quand on est perdu le mieux à faire c’est de rester où on est et d’attendre qu’on vienne vous chercher, mais personne ne pensera à venir me chercher ici.»

Laisse moi te faire peur en ff0000
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 39
Date d'inscription : 18/01/2015
Age : 20
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le véritable cinglé et la fausse folle ! [Eddie Gluskin] Dim 25 Jan - 19:57

SO MUCH DARLING !

feat Rozen E. Calico



Darling, pourquoi tu ne répond plus a mes questions ? Pourquoi darling ? Suis-je tellement fou ? Ou es que tu t'inquiète pour moi ? Je ne sais pas, je veux encore pleurais, montré ma détresse, mais je ne le ferais pas. Après tout tu me demande de t'écouter alors je le fait. J'ai a peine pu sentir la chaleurs de ta mains, non elle n'étais pas chaude mais froide, glacer même. Non vraiment, je suis sur maintenant, tu est n'es qu'une illusion que mon esprit tordu a encore fait... Je veux te revoit, toi et uniquement toi, pas une illusion. Arrête de me faire du mal, se n'es pas que mon visage qui saigne, mon cœur également. Ma douce Darling, tu est la seul qui peut faire cicatrisé mes blessures profonde... Mes souvenirs me revienne encore comme un couteau qui s'enfonce dans la chaire. Je me suis assis dans mon lit silencieusement sur le coup mais j'ai simplement hocher la tête. Je ne voulais pas répondre vraiment de suite. Je devais d'abord essuyer le sang, a l'aide du mouchoir, mais j'en est utiliser qu'un seul pour enlever le sang de mon visage, même si maintenant, de la chaire voyante du sang devais encore perler. L'autre mouchoir je l'avais mis sous mon oreiller, c'est la ou je cache tout mes trésors. Personne n'a le droit d'y toucher d'ailleurs... J'ai regarder ma douce Darling en me grattant l’œil droit... Je m'accroche encore a cette illusion, je voulais encore qu'elle soit ma darling encore un peu, juste le temps qu'elle soit la... Je veux qu'elle me laisse l'aimer comme j'aime ma véritable darling...

"... Je... Je ne suis pas contre le fait que tu reste Darling... Argh !"

Je me tenais encore la visage, cette migraine s'étais juste intensifier, encore mes gémissement de douleurs, j'ai mal, arrêter sa ! Arrêter la machine ! Je ne pas ! Je n'en peut plus... Je préfère mourir plutôt que de sentir a nouveau cette douleurs. Je respiré fort, la douleurs s'étais enfin arrêter, mes pensés négatif disparut... Es que je suis encore plonger dans un de mes rêves lucide ? Ou je vient d'en sortir ? J'ai simplement regarder, ou tu étais Darling, et pars surprise tu étais encore la, mais je te voyais comme si tu étais brouiller sur un écran... Ses même écran de l'asile... Attend une minute. J'ai regarder autour de moi... Je suis... De nouveau la bas ? Je voit encore ces mur sale, sombre, mes dessins accrocher sur les mur, des corps pendu au plafond... Non pas possible je doit rêver, ce n'es pas vrais. Je devais être fixer et toi seul pouvais m'aider.

"Darling... Ou sommes nous ? Es qu'il y a vraiment des corps suspendu a mon plafond ? "

Non cette fois pour moi s'étais évident maintenant, je déliré encore... Je n'en peut plus, j'ai regarder cette fois si les robes que j'avais déchiré juste avant, tout me revient je doit... Les réparés. Oui avant qu'on vienne me voir et qu'on me crie dessus, je ne veut pas, sinon je serais violent encore une fois... Et j'ai peur d'être comme lui, si peur.
J'ai regarder sous mon oreiller pour prendre une petite boite ou il y avais une bobine de file noir et des aiguilles. Bien placer dans le coin du lit, j'ai ensuite commencer a ramassais les robes avec les bout déchiré.

"Pardonne moi vraiment... Se n'es pas ma faute, je croit... Cette machine fait énormément de mal... Mais sa aide en fait hein ? Tu doit bien le voit non que je suis quelqu'un d'autre non ? Ahah, oui je suis pas méchant, il suffit juste de fermer les yeux et ne plus pensés a rien pour le comprendre... Oui c'est sa c'est les gens ici qui sont méchant... Je ne voit que sa."

J'ai de la chance Darling, tu doit vraiment être attacher a moi pour ne pas fuir devant moi, tu doit être courageuse pour me supporter non ? C'est la force de l'amour peut être, aimer quelqu'un rend la personne forte, j'y croit personnellement, la preuve ma douce Clair, je t'aime tellement que je suis près a tout supporter car grâce a toi j'ai pu vaincre mes démons du passé. Peut être pour sa, depuis que tu est partie que tout revient telle des vieille blessure qui s'ouvre... Peut être que dans le fond, ma seul folie étais d'être fou de toi, mais a présent des médecins me disent que non, je suis fou, je suis malade. Si j'étais vraiment tout sa, pourquoi je suis ici, a réparé ces putain de robe ?! Pourquoi tu est ici ?! Je suis perdu.


Fiche de liens (c) Miss Yellow

_________________♪
Je voit un monde différent.
Noir, teinté de rouge
Hey, retourne toi pour voir,
Ta vue ? Je suis la ! cool hein ?
POURQUOI TU FUIT ?! REVIENT !!!
avatar
Innovateur
Innovateur
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 27
Date d'inscription : 17/01/2015
Localisation : Dans ton beau cuuuuul ~
Emploi/loisirs : Prof ma gueule !
Humeur : Deadpoolifient !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le véritable cinglé et la fausse folle ! [Eddie Gluskin] Dim 25 Jan - 22:47
Chouette...Pas de tante.


«Chaque personne qu’on s’autorise à aimer, est quelqu’un qu’on prend le risque de perdre.»


Il était partie sur son lit au bruit que cela a fait, je ne m'étais pas retournée. D'un côté j'étais contente qu'il ne m'ait pas donner un coup quand je lui ai donné le mouchoir.
Je me dis que parfois je vais trop loin. Je fais des choses que je ne devrais pas faire juste pour me dire que pour une fois je peux être utile. Que je ne fais pas mal aux autres comme je le fais d'habitude.

Je me hais.
Je hais la façon dont je me sers des autres.
Je me hais pour ce que je fais maintenant.
Je me hais pour le fait que je sais que je joue avec le fait qu'il croit que je suis sa Darling.
Je me hais pour tout ça.
Je me hais pour avoir connu la lumière du jour.
Je me hais pour tellement de chose.


Je suis tellement désolée pour toi Eddie. Je ne vais pas te mentir et te dire que je suis ta Darling, tu vas sûrement être en colère. Tu vas vouloir que je parte, mais je ne veux pas dire que je suis quelqu'un, alors que je ne le suis pas. Mais pour le moment avant que tu me poses cette question qui sera sans doute celle qui fera que je dois partir. Essayons de faire en sorte que tout s'arrange pour aujourd'hui.
Je ne sais pas comment ils font dans les asiles psychatriques quand ils voient que l'un de leur patient à foutu la merde dans sa chambre, mais je ne veux pas savoir. Rangeons et plus vite que ça.

Je me suis retournée assez vite quand je l'ai entdu parler et hurler un petit gros "argh" mal de tête ? Mal de je ne sais pas..Enfin bref. J'aurai voulu m'approcher, je vous jure que j'aurai voulu, seulement mes jambes ne voulaient pas répondre. Mais on dirait que ça c'était calmé. Pourquoi ? Peut-on me dire pourquoi les gens font des choses si ignoble aux autres ?
Vous savez j'aime beaucoup les films d'horreur je trouve ça chouette. Seulement dans les films les personnes décèdent, là lui il était bien vivant et il avait l'air d'avoir vécu des choses que même dans un film d'horreur les gens n'oseraient pas mettre ou imaginer une telle chose.

Où étions nous ? Il avait vraiment oublier ? Des corps ? Etait-il entrain de délirer sur place ? je crois que oui. Que faire ? Lui dire clairement la chose. Ce n'était pas réel tout ça. Comment les médecins pouvaient le laisser ainsi ? Le laisser seul sans compagnie. Etait-ce vraiment la bonne solution ? Je ne pense pas. Non je crois qu'il faut bien plus que ça pour guérir. Il faut du monde autour de nous. Il faut quelqu'un avec qui parler. Une personne avec qui discuter quand tout va mal. Lui il ne pouvait pas le faire si, il n'avait pas le droit aux vistes c'était logique dans un sens, c'était peut-être pour ça aussi qu'il continuait à voir des Darling.. Je ne suis pas Darling. Le mdécin n'est pas Darling. Personne n'est Darling. Sa Darling ne viendra sans doute plus jamais.

Cette fois-ci je me suis rapprochée. Mais vraiment pas comme si j'hésitais.  Cette machine ? Je ne comprenais pas tout. Etait-ce une bonne idée de lui demander de quelle machine il parlait ? Je pense que je pourrais le faire, mais ça serait déplacer de ma part de demander une telle chose je pense. Aller courage Rozen, il ne va pas te manger ce gars... Du moins normalement... Finalement je n'en suis pas si sûre.
Il était quelqu'un d'autre ? Sûrement. Les gens ici étaient idiots, cons, sans cerveaux, incapable, des bitchs, des connards. Tout ce que vous voulez, mais oui ce n'était pas des genils, sauf l'autre là qui m'a donné le papier. Il est gentil, mais juste très con. Sans intérêt quoi.
 

«Eddie, il n'y pas de corps accrocher au plafond je te rassure.. Tu as raison... Ils sont sans doute méchants.»


Méchant... Oui, ils l'étaient sûrement. Mais avais-je droit de le dire ? Je ne pense pas. Mais je le faisais quand même. Ce n'est pas ça qui va me tuer je pense. Du moins je l'espère. Ahaha que je suis idiote.

Doucement, mais sûrement j'étais venue m'assoir au bout du lit, mais vraiment au bout. Tout simplement que j'aime pas ce genre de lit. Ils ne sont pas confortable je trouve. C'est chiant de dormir dessus. C'est lassant, ennuyant.. Fatiguant. Tu as plus envie de dormir au sol que sur ce genre de lit. Enfin bref ce n'est pas le moment de penser à tout ça.
Je l'ai regardé du coin de l'oeil. Que dire.. Cette fois-ci il fallait que je fasse attention à ce que je fais. A ce que je dis.


«Veux-tu que je t'aide à ramasser les robes pour que tu puisses les réparer ?»


De l'aide ? Que pouvais-je bien faire maintenant ? Hein... Oui l'aider dans un sens c'est un peu moi qui l'ait énervé, je ne serai pas venue ici, il n'aurait pas eu cet excès de colère... Du moins pas tout de suite.

«Je te remercie en tout cas de bien vouloir que je reste un peu ici.»

Le remercier. Me voilà en train de dire merci à un gars que je ne connais pas de bien vouloir me laisser rester dans cette chambre qui est pas super niveau paysage quand tu regardes par la fenêtre, mais la vie est ainsi.
Ne sachant plus quoi dire ou quoi faire. Ni même le regarder, je jouais en tripotant mes doigts. Seuls choses que je sais faire quand je me dis que je suis un cas perdue qui ne mérite même pas de rester dans un endroit pareil en compagnie de quelqu'un. Rester seule.. C'est ce que dirait les autres, mais moi je ne veux pas.

Du moins je ne veux pas pour le moment.
Pas tant que je suis ici.
C'est aussi simple que ça.


«Il excuse tout.
Il croit tout.
Il espère tout.
Et endure tout.
L'amour c'est ça Rozen. Autant en amitié que pour l'amour véritable. Sauras-tu faire ça ? Excuser tes amis, croire en eux et espérer d'eux qu'ils soient sincère... Si tu y crois. Tu es une bonne fille.»

[/color]

° CODAGE PAR DITA | EPICODE °

_________________♪

«J’ai entendu dire que quand on est perdu le mieux à faire c’est de rester où on est et d’attendre qu’on vienne vous chercher, mais personne ne pensera à venir me chercher ici.»

Laisse moi te faire peur en ff0000
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 39
Date d'inscription : 18/01/2015
Age : 20
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le véritable cinglé et la fausse folle ! [Eddie Gluskin] Lun 26 Jan - 7:49

Don't leave me Darling.

feat Rozen E. Calico




Eddie... Eddie... Eddie... Tu est la seule femme qui m'appelle Eddie ma chers darling... Ma tendre mère m'appeler Darling, le savais tu ? Bien sur que non je ne te l'es jamais dit. C'est drôle non ? La différence de surnom que j'avais dans ma famille, héhéhé... Pourquoi je repenses a ça maintenant ? C'est ridicule, tu n'as pas besoin de connaître mon passé, non vraiment. Même si au fond j'aimerais avoir une oreille attentif pour écouter se que j'ai a dire, qu'on m'écoute me plaindre, qu'on écoute mes pleures... Oui darling exactement, je ne veut plus être seul, et c'est pour sa, je n'aime pas être ici car je suis seul. Parfois j'espère le revoir, qu'il vienne me poser des questions, que's qu'il est pour moi ? J'en sais rien, c'est mon Darling, c'est mon confident, c'est un... Ami ? Oui je l'aime bien, je l'adore, c'est quelqu'un que j'aime voir car je sais que avec lui je peux discuter, il m'écouteras vraiment. Il ne feras pas semblent, es que cette nouvelle darling, si un jours je perçoit son vrais visage, seras t-elle être comme sa ? Es que au moins elle reviendras ? ... Si non, je doit trouver quelque chose pour qu'elle revienne, un prétexte, n'importe quoi... Je ne veux pas être seul a nouveau ou me sentir abandonner.
Il n'y a donc pas de corps au plafond ? Pourtant je les voit, comme je te voit Darling... Toute mes darling sont la, suspendu, j'ai presque l'impression de sentir des goûtes de sang tomber sur mon visage... Je devient fou vraiment, mais le pire dans tout sa ? Dans le fond, je m'en fou. En fait je sourit, oui je me sent... Bien, j'ai pris une grande inspiration ramassant les dernier vêtement en fredonnant cette même chanson, cette chanson qui dans le fond je déteste, mais j'aime la chanter. Pourquoi je la déteste ? Elle me rend fou, elle servais à étouffer mes cries... Depuis cette putain de chanson me reste dans la tête, mais j'aime la chanter, car dans le fond s'étais mon ressentie dans l'asile... C'est un peut comme mon histoire... C'est comme si cette chanson parler de moi. Ridicule !

"Non ne t'embête pas, je vient de terminer de tout ramassais... Puis c'est que du tissus, c'est pas comme si je devais ramassais les partie que j'ai soigneusement découper de mes darlings... Oh ne tant fait pas ! Je ne ferais pas de mal ! De toute façon j'ai promis de tuer personne ! Alors je te promet Darling, jamais je ne te ferais du mal ! Je ferais tout pour te protéger ! Jamais je ne serais pas un mauvais marie !"

Je lui souriais, tu sais darling, en fait, mon illusion rend presque cette scène poétique, si tu porter l'une des robes on pourrais croire que le père Martin débarquerais pour notre mariage... Aaaah, c'est beau. J'aimerais bien prononcer mes vœux, d'ailleurs j'ai toujours rêver de travailler dans une boutique de confection de robe de mariée, pouvoir conseiller les femmes et les voir porter mes œuvres. C'est pour sa que tu ma demander de te faire la plus belle robe qu'une jeune mariée puisse rêver... Je te l'es promis, je travaille sans relâche, pourtant, aucune des robes ne te plaise. Alors je continue, encore et encore en gardent le sourire. J'ai repris la place dans le lit, tu étais assis au bord... Je te fait si peur que sa ? Je me suis approcher un peu, je suis inquiet, ne le voit tu pas ? Mais je devais arrêter ce jeux, mais je veux que tu reste... Je doit te l'avouer puisque je suis un honnête homme alors... Soit une honnête femme :

"Darling... Je te fait peur n'es pas ? Tu ne t'approche jamais de moi... Je sais, je ne suis pas parfais, même si tu n'es ... Mh non rien."

J'ai pris l'une de mes aiguilles pour l'enfiler avec mon file noir et commence a réparé l'une des robes avec des coutures grossière. Finalement j'ai soupiré... Je suis ridicule si minable, je me suis dégonflé en réalité j'ai peur. Et si elle n'étais pas une illusion ? Et si je n'arriver tout simplement pas a te reconnaître Darling ? Pourtant je suis sur d'une chose, avec tout se que je lui est dit, elle va partir, aucune personne sainte d'esprit ne peut resté près de moi longtemps sans devenir fou ou se laisser donner a la mort... Personne, sauf mon darling, mais mon darling... C'est mon darling. J'espère pourtant que sa se passe autrement au fond de moi. Je veux qu'elle soit la près de moi... Qu'elle discute avec moi... Alors si je veux qu'elle reste je doit lui demander. Qui est elle, pourtant ma voix refuse de se faire entendre, es que je serais un jours si tu bien ma douce Clair ? Ou une simple femme que je me force a croire que tu est Clair ? Dans tout les cas tu as l'air magnifique.

"Dit moi darling, sais tu coudre ? C'est amusant, en plus crée se qu'on a envie c'est bien ! Rien est impossible quand on sais magné la machine ou l'aiguille. Rien du tout."

Je cherche ce fameux prétexte, mon âme et mon coeur malade a juste besoin de compagnie, es si trop demander ? J'ai promis de ne plus "massacré" mes darlings alors pourquoi ? Je ne comprend pas, je ne comprend rien... Pourquoi on me crie dessus quand je m'énerve ? Pourquoi on me crie dessus quand je dors dans le coin de la pièce ? Pourquoi on me crie dessus quand je passe une nuit entière a faire des robes ? Darling, suis-je si loin d'un mode de vie "normal" ? Pour vivre il y a donc une normalité ? Sa m'amuse cette idée et en fait... Je m'en fou.


Fiche de liens (c) Miss Yellow

_________________♪
Je voit un monde différent.
Noir, teinté de rouge
Hey, retourne toi pour voir,
Ta vue ? Je suis la ! cool hein ?
POURQUOI TU FUIT ?! REVIENT !!!
avatar
Innovateur
Innovateur
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 27
Date d'inscription : 17/01/2015
Localisation : Dans ton beau cuuuuul ~
Emploi/loisirs : Prof ma gueule !
Humeur : Deadpoolifient !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le véritable cinglé et la fausse folle ! [Eddie Gluskin] Lun 26 Jan - 22:55
Chouette...Pas de tante.



«On ne risque pas d’échouer dans la vie, si on ne tente rien.»


Si j'avais eu à boire, je crois que j'aurai tout recracher d'un coup. Non, mais tu en vois souvent des personnes te dire qu'il a tué des personnes ? DECOUPER. Ce gars est trop fun en fait. J'aurai bien voulu l'aider à ramasser, enfin soit. Dans un sens c'était rassurant qu'il dise qu'il n'allait pas me faire de mal, j'aurai pas à utiliser ma technique super subtile de la meuf qui donne un coup bien placé pour en suite l'assommer et partir en courant en hurlant "J'ai frapppppééééé quelqu'unnnnnnnnnnn je vais tous vous tuer !"
Non sérieusement. Je suis vraiment rassurée.

Un mauvais marie, il serait tellement un bon marie sur le coup, s'il promet de ne jamais faire de mal. Il était vraiment gentil. Je ne comprends pas pourquoi il n'a pas de visite, surtout qu'il a promis de ne plus tuer, nous pouvons le croire non ? Je ne sais pas.
Je le regardais me sourire, je lui souriais en retour. Est-ce qu'au moins il voit mon vrai visage ? Je ne sais pas. Si jamais il ne le voit pas tant mieux. Il ne verra pas la personne que je suis vraiment. Il ne fuira pas lui non plus.

Inquiétude.
Il s"était rapproché. Non, je n'ai pas peur de lui. Non, ce n'est vraiment pas ça. C'est juste je n'aime pas que les autres soient proche de moi. Ils me jugent tout le temps sur comment je suis, sur qui je suis. Mais lui... Il n'est pas pareil ? Hein n'est-ce pas ? Bien sûr que non, il n'est pas comme ça. Pourquoi il serait comme ça ? Je ne sais pas.
Oh la question. Est-ce que je laissais paraître une telle chose ? Sûrement, je ne me rapproche pas. Il y a de quoi croire que j'ai peur de lui, seulement ce n'est pas le cas. Aller Rozen ce n'est pas si grave après tout. N'est-ce pas ? Je me suis aussi rapprochée un peu en souriant.

Il avait recommencer à coudre. C'était une bonne chose. J'aimais bien voir les gens coudre même si moi je ne sais pas le faire. Je trouve ça cool. Les gens savent faire tellement de choses, alors que moi je sais juste reproduire des trucs inutiles, mais j'aimerai vraiment apprendre à coudre.


«Tu ne me fais pas peur. Mais je peux vraiment me rapprocher, ça ne te dérange pas ?»


C'était tout ce que j'avais réussi à dire. Qu'il ne me faisait pas peur. De plus j'étais vraiment sincère quand je disais ça, j'espère qu'il ne va pas mal le prendre. Qu'il va vraiment me croire. Puis il s'était rapproché un peu, mais si moi je le faisais... ça ne le dérangerai pas ? Après tout ça dérange tout le monde quand je le fais..
Non. Rozen ne repense pas à de telle choses. Cela ne sert vraiment à rien et tu le sais bien.

Je l'ai regardé un peu surprise. Il pose la question que je me posais tantôt. Je vais avoir l'air ridicule si je dis non ? Non, je ne pense pas. Au pire n'est-ce pas une bonne raison de rester ?
Oui au début je ne pensais qu'à partir tout le temps sans jamais penser à rester, mais finalement rester ne serait pas plus mal, de toute façon je crois qu'il serait plus intéressant de rester avec lui que ma tante, c'est décidé il faut que je reste et puis voilà..
J'ai émis un petit rire, qui disait que j'étais gênée, ouais en fait je dois avouer j'ai vraiment honte de ne pas savoir coudre... Mais je n'ose jamais demander à ma mère de m'apprendre, car elle va trop croire que je vais vouloir rester avec elle et faire des trucs dehors et tout ça et je ne veux pas de ça. Pas pour le moment. Puis j'ai peur d'échouer aussi.. Si jamais, je n'y arrive pas j'aurai trop la honte.

J'ai regardé le tissus, puis je me suis relevée pour me mettre en face de lui.

«Je dois t'avouer que non je ne sais pas coudre, pourtant j'ai toujours voulu apprendre, mais je ne sais pas... Je n'ai jamais eu le courage de le faire... Je pense que j'ai juste peur...peur d'échouer...»

J'ai regardé le sol, olàlàlà, n'importe quoi moi ! Bon au pire je risque pas de m'enfoncer plus que je m'enfonce déjà.

«Eddie, ça te dérangerai de m'apprendre à coudre s'il te plait ?»

Ai-je vraiment demandé ce que je viens de dire ? Ai-je vraiment osé ? Bon en même temps il faut dire que c'est une façon détournée de demander si je peux revenir... Trop détournée même.
Je suis revenue sur le lit, en me remettant à la même place que quand je m'étais un peu rapprocher de lui et je l'ai regardé de nouveau en souriant, mais un peu gênée, car oui faut dire que ça me gêne de demander une telle chose.




° CODAGE PAR DITA | EPICODE °

_________________♪

«J’ai entendu dire que quand on est perdu le mieux à faire c’est de rester où on est et d’attendre qu’on vienne vous chercher, mais personne ne pensera à venir me chercher ici.»

Laisse moi te faire peur en ff0000
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 39
Date d'inscription : 18/01/2015
Age : 20
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le véritable cinglé et la fausse folle ! [Eddie Gluskin] Mar 27 Jan - 8:24

Don't leave me Darling.

feat Rozen E. Calico



Dit moi darling... Es que j'ai mieux de faire des promesses qui au final je ne tiendrais jamais ? Es vraiment bien ? Je ne penses pas, tu sais, parfois je repenses au temps passé a tes côtés, même quand tu ne pouvais plus bouger ni parler j'étais la près de toi, a sourire ou bien dans le dernier cas a pleurer... Je suis une mauvaise personne, si j'avais pris mon courage plus tôt, que je lui aurais refait le portrait a coup de hache plus tôt, tu aurais étais a mes coter et jamais tu m'aurais laisser aller au Mont Massive... Peut être j'aurais étais qu'un monstre, mais j'aurais étais libre en te sachent vivante. Oui c'est quelque remord parfois que je ressent, sa fait si mal.
Ton visage, me parais si sombre, si brouiller, non s'il te plait, je veux que cette illusion reste encore un peu, je ne veut pas que tu parte... Ne me laisse pas... DARLING ! Je suis mordu la lèvre nerveusement, je devais me persuader que tout ceci étais réelle, et pour sa je doit me calmer. Mes mains commencé a trembler encore, mon sourire commencé a être faux, j'avais envie de tout foutre a terre et tout cassé dans cette pièce, mais je n'es pas le droit... Je doit juste me calmer... La couture, je coud ah oui je m'en étais plus rendu compte, j'ai tellement l'habitude que je pourrais le faire les yeux fermer. Oh... Darling ?! L'illusion me fit rougir, mon coeur battais plus fort... Si belle et pourtant si fausse... Tu t'es rapprocher ? Tu me demande même si tu le peux vraiment ? Je souriais vraiment tellement que je trouver cela bête... Si je savais pleurais de joie, je l'aurais fait.

"... Bien sur Darling ! "

Au contraire darling, l'illusion m'aide a tenir le coup, que tu soit près de moi, même si tu ne fait que porter l'image de ma douce Clair, rien que son image me fait pensés qu'elle est heureuse la ou elle es... Qu'elle ne s'inquiète pas pour moi ou de ma maladie mentale, même si je me dit... J'ai toujours étais comme sa... Simplement la machine a aggravé sa... Non non ne repenses pas a des choses déplaisante ! Surtout que j'ai d'autre soucie a réglé avec les darlings du darling en chef ici ! D'un coup de dent, j'ai couper le file après avoir effectuer un magnifique point d'arrêt. Une robe de réparé !

J'ai a peine reposer la robe sur mes genou pour en prendre une autre qu'elle ma fichue la frousse ! Cette darling se téléporte ! Billy sort de ce corps ! Elle ne sais... Pas coudre ? J'en est pleurais sur le coup, moi qui me retenais... Méchante Darling ! Ma douce Clair aussi, c'est pour sa que je lui confectionner des vêtements qu'elle désiré juste pour qu'elle soit... Heureuse. J'ai tourner la tête car Darling c'est rassis a coter de moi... Je me suis donné quelque gentille calque sur les joues pour reprendre mes esprits déjà bien perdu dans les néants de l'illusion. J'ai pris une autre robe qui celle si étais déchiré a plusieurs endroit. Ma douce darling, je t'apprendrais tout se que tu désire, je ne vie que pour toi, je mourrais pour toi alors... Même en étant une illusion rien ne peut changer l'amour que je porte pour toi ma douce Clair, même si j'en souffre dans le fond énormément, mais si je ne peut être avec toi... Seul dans l'illusion je le pourrais, et sa me va, parfaitement.

"Je peux déjà t'apprendre les bases, même si la je coud grossièrement disons que a la mains j'ai appris de moi même, la machine c'est ma mère qui ma appris... Mon père lui m’apprenait d'autre chose avec mon oncle... Mais sa... C'est pas plaisant... Ah euh... Bref je ne pourrais pas t'apprendre en a une heure alors... Reviendras tu me voir Darling ? Et je serais ton nom un jours aussi ? Même si l'illusion m'empêche de savoir a quoi tu peux bien ressembler mais je serais te reconnaître. Héhé "

J'étais gêné de lui avouer comme sa, elle va peut être partir en criant que je suis un malade mental, mais j'étais sur de moi... Au pire si elle ne revient pas, je resterais sous le lit a me demander se que j'ai fait de mal et peut être dormir... Oui je suis fatiguer j'ai passé toute une soirée a coudre et je n'es pas encore eu l'occasion de me reposer, le Darling en chef le sais pas et jamais il devras le savoir... Peut être je devrais lui dire, qu'elle est pas obliger ? Oui Edward, tu doit être honnête dans la vie et cela commence pars ça... Mais dire qu'on est honnête tout le temps n'es pas signe qu'on est un menteur ? Mh... Bonne question !

"Si tu ne veux pas... Je comprendrais... Sérieusement qui voudrais resté avec je cite "Un tueur, cannibale"... Tuer ok, cannibale j'ai pas pu faire autrement ... En tout cas je comprendrais, même Clair si elle étais vraiment la elle m'aurais laisser tomber."

Je suis pitoyable on dirais je je cherche de la pitié... Ridicule !


Fiche de liens (c) Miss Yellow

_________________♪
Je voit un monde différent.
Noir, teinté de rouge
Hey, retourne toi pour voir,
Ta vue ? Je suis la ! cool hein ?
POURQUOI TU FUIT ?! REVIENT !!!
avatar
Innovateur
Innovateur
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 27
Date d'inscription : 17/01/2015
Localisation : Dans ton beau cuuuuul ~
Emploi/loisirs : Prof ma gueule !
Humeur : Deadpoolifient !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le véritable cinglé et la fausse folle ! [Eddie Gluskin] Jeu 29 Jan - 0:48
Chouette...Pas de tante.



«Tu penses qu'un jour tu peux vivre, mais en fait avant même que tu t'en rendes compte... Tu es morte Rozen.»


Son sourire commençait à sonner faux, tellement faux. Est-ce que j'ai fait quelque chose de mal ? J'ai dit quelque chose de mal ? Qu'ai-je fait ? Est-ce vraiment moi le problème ? Pourquoi je m'inquiète tant..
Sauf que sur le coup j'ai cru voir quelque chose que je ne pensais pas possible, alors qu'il ne se passait rien. Il était entrain de rougir ou bien j'hallucine maintenant ? Il pensait à quoi ? Son vrai sourire était revenu d'un coup, je ne comprenais plus rien. J'étais vraiment perdue et être perdue je n'aime pas ça. En tout cas il était d'accord pour que je m'approche de lui ! C'était déjà ça, il ne fuirait pas.. N'est-ce pas étrange qu'il ne soit pas déjà entrain de me foutre dehors ? Je ne le comprenais pas... Mais il faut dire que pas tout le monde veut me foutre dehors, peut-être qu'il est trop axé sur sa Darling pour voir qu'il faut me mettre dehors...

Puis je l'ai regardé surpris quand je l'ai vu de nouveau pleurer ! Je ne comprends vraiment plus rien, je dois dire que je commençais un peu à paniquer. Que se passe-t-il ? Je ne comprenais toujours pas, j'ai voulu sortir un autre mouchoir en vitesse, mais il a parlé donc j'ai arrêté tout mouvement en gardant la tête baissé vers le sac.  
Il veut bien m'apprendre les bases ? Sa mère ? Son père son oncle, deux petits cons sûrement va savoir. Je fus étonné de sa demande. Vraiment étonnée. J'ai relevée la tête, je dois dire que j'avais presque envie de pleurer.. C'était la première personne qui voulait bien me revoir après m'avoir rencontré. La toute première personne qui ne fuit pas devant moi, la toute première qui veut vraiment m'apprendre quelque chose.

Je l'ai regardé pendant un long moment sans rien dire, j'allais ouvrir la bouche, mais il avait déjà recommencer à parler, je mets trop de temps à répondre il va me dire de laisser tomber et de partir, car je sers à rien comme les autres ils me disent tout ça.  
Mais finalement ce n'était pas pour ça. Il est vraiment idiot de penser ça, si je voulais partir je l'aurai fait depuis longtemps... Il pleut ?
Depuis quand il pleut dans une chambre ? Ils sont si mal isolé ici ou ça s'passe comment ? J'ai levé la tête, mais il n'y avait pas de pluie...Pourtant je sens quelque chose sur mes joues...

Ah.

D'accord.

C'est moi.

Je pleure comme une débile, car il veut bien que je reste. Je suis heureuse pour si peu, mais qui est en fait beaucoup pour moi. Je fais un peu pitié je dois avouer, mais est-ce que je peux dire autrement la chose ? Je suis vraiment heureuse que pour une fois une personne m'accepte et ne me dise pas que je dois partir tout de suite.
Je peux même revenir. Il veut même mon prénom que je n'ai pas donné depuis le début en fait. Il veut bien m'apprendre les bases de la couture et il ne s'est pas foutu de moi quand il a su que je ne savais pas coudre. Il est tellement gentil.


«Ro..Je..M'a..m'appelle Ro...Rozen..»


J'ai essayé du mieux que je pouvais de formuler une phrase, mais ma voix tremblait tellement. J'étais pas sûre de moi.. Je ne l'étais plus. Pourtant je sais qu'il ne fera rien il a promis, mais... Mais le fait que je pleure n'aidait pas.. Mais alors vraiment pas.
Bon Rozen prends ton courage à deux mains et plus vite que ça ! J'ai essuyé du revers de ma manche les larmes en essayant de me calmer un peu. Ce que je vais dire est vraiment important. Je ne dois pas hésiter une seule seconde.
Je te remercie Eddie. Vraiment je te remercie. Tu es quelqu'un de bien au final. Tu n'es pas un tueur cannibale je ne sais pas quoi en fin de compte. Tu es bien plus gentil que ça.


«Je te remercie de bien vouloi...vouloir m'apprendre la couture. Je te remercie vraiment. Que tu sois un tueur cannibale ou je ne sais quoi d'autres je m'en fous.. Je reviendrai te voir aussi souvent que je peux voir même tous les jours, qu'il y ait de la neige, de la pluie, une tornade ou bien une attaque de gens pas gentils, je m'en fiche je viendrai...»


Vous savez je suis fière de ce que je dis là. Vous savez aussi je suis le genre de personne qui tend des mouchoirs aux autres au lieu de les utiliser pour sois même. J'étais en train de tendre un mouchoir à Eddie, car il avait pleuré, il faut bien qu'il sèche son visage !  


«Tiens. Pour les larmes qui ont coulé.»


Je lui ai sourit. Je sais que je ne devrai pas faire ça. Je sais que ça peut être dangereux. Mais c'est ma façon de montrer que même si je ne m'approche pas encore tout près de lui, je suis contente d'être avec lui pour le moment. J'ai repris le mouchoir et je lui ai mis dans une de ses mains.

Cette fois je n'ai pas lâché la main. Non.

Pas tout de suite juste deux secondes.


«Je te remercie aussi...De...Comment dire ça... De bien vouloir que je reste un peu plus avec toi. Les autres veulent souvent que je parte. Le fait que tu veuilles bien que je reste ça me rends vraiment heureuse. Merci Eddie.»


Après cette phrase je lui ai lâché la main. Je ne voudrai pas qu'il s'énerve. On ne sait jamais peut-être qu'il aime vraiment pas le contact puis faut dire. Je n'ai pas vraiment les mains les plus chaudes du monde.
Enfin bref ce n'est plus le moment de penser à ça. Je me suis levée soudainement et je me suis retournée j'étais un peu dos à lui, mais faut dire qu'il y avait encore quelques larmes qui coulaient et je n'aimais pas trop qu'on voit que j'étais en train de pleurer.

Je déteste pleurer.
Je déteste ces personnes qui ont fait que je suis ainsi.
Je déteste me dire que si je fais un faux pas je foire tout.
Je déteste me dire que dans quelques minutes je vais devoir dire au revoir.
Je déteste me dire que quoiqu'il arrive mon bonheur cessera.
Je me déteste tout simplement d'agir ainsi. Si égoïstement.



«Je suis désolée d'avoir pleurée... Ce n'est pas bien de pleurer quand tu dis des choses aussi gentille ! Mais je te promets que... Je vais sourire maintenant.»


N'est-ce pas idiot de dire une telle chose ? N'est-ce vraiment pas idiot de penser ainsi ? Lui dire de telles bêtises. Mais ce n'est pas ma faute. Je me sens bien.
Je ne souris jamais. Mais pour lui je ferai un effort. Je le promets.


«Rozen dis moi.. Penses-tu que tu peux cacher encore longtemps ce secret ? Un jour quelqu'un l'apprendra et tu auras perdu. Dis la vérité.»

«J'ai perdu depuis longtemps.»

° CODAGE PAR DITA | EPICODE °

_________________♪

«J’ai entendu dire que quand on est perdu le mieux à faire c’est de rester où on est et d’attendre qu’on vienne vous chercher, mais personne ne pensera à venir me chercher ici.»

Laisse moi te faire peur en ff0000
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 39
Date d'inscription : 18/01/2015
Age : 20
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le véritable cinglé et la fausse folle ! [Eddie Gluskin] Lun 2 Fév - 8:19

Don't leave me Darling.

feat Rozen E. Calico




L'illusion, douce illusion que crée mon esprit briser et recousue grossièrement pars ma folie. A cause de la machine l"illusion n'es pas passager, il est permanent jusqu'à que je me lasse de ma Darling... Certains sont rapide, d'autre j'ai longtemps refuser de l'admettre. Toi ma douce Darling, tu fait partie de ce que je refuse de l'admettre que tu n'es pas ma Clair, j'en est conscience, j'en souffre, je ne peux plus de souffrir mais étrangement... Non non se n'es pas bien ! Ah ah ! Bref, je voulais te dire, malgré l'illusion je voit des larmes, que se passe t-il ? Ai-je réellement fait quelque chose de mal ? Oh un nom ! Rozen... Rozen ? Rozen, c'est pas un prénom que j'entend tout les jours même... C'est la première fois que je l'entend. Mais peut on dire que "Eddie soit commun ?" Pas tellement c'est un prénom que j'ai un jours entendu, a cause de ma famille entendre des "Edward !" me donné des frissons, mon propre prénom ! Surtout que si s'étais suivie d'un contacte physique j'avais des réflexe plutôt bizarre... C'est a cause de sa que j'ai changer de prénom pour devenir "Eddie", quand je l'avais fait, accompagner de Clair, on s'étais juré que Edward Gluskin étais mort, Eddie étais une nouvelle personne et que le passé d'Edward ne m’appartenais plus... La mort de Clair a étais le coup de grâce, au final on échappe pas au passé, une fois qu'il a exister, il te colle a la peau jusqu'à que tu en saigne. Toujours la, toujours, pour te dire "Ta vie est minable"... Oui ma vie est minable. Je suis dans un asile, j'attend qu'on fasse de moi un homme qui peut se fondre dans la société et non plus une bête sauvage qu'on a ramenais de force de son habita naturel... Je suis ici dans cette chambre, entrains de coudre... A quoi rime cette vie ? A rien, la mort en effet serais plus douce maintenant. Mais pourtant le suicide jamais, tant que je n'aurais pas tenu ma promesse, jamais je n'oseras pensés me donné la mort. Jamais.


"Rozen ? C'est jolie, je l'es jamais entendu pars le passé. Je vais essayer de m'en souvenir. C'est bien sa n'empêche de pouvoir porter le prénom que ses parents on choisit... Si c'est pas le cas désolé."

J'ai accrocher l'aiguille dans le tissu de ma mitaine pour cherché une feuille et le crayon, sur la feuille, j'ai former les lettres du moins un semblent de lettre, écrire sur mes genoux c'est pas évident ! Voila Rozen ! Après l'avoir noter, j'ai pris l'autre feuille que je cache sous l'oreiller, une feuille écrit le prénom de mon Darling, la feuille avec le nom de ma darling maintenant pars dessus, plier ensemble et hop retours dans ma cachette au trésors !
Oh zut je n'avais pas remarquer que Darling parler, futur père indigne que je suis parfois ! Me remercié ? Me voir tout les jours ? Cela me réchauffe le cœur, elle na vraiment pas peur de moi, je suis heureux. Oh un mouchoir... Ah oui j'avais pleurais avant mais je m'étais arrêter... Bon au moins j'ai pu sentir sa mains plus longuement, peut être que derrière cette froideur de peau se cache un coeur chaud et tendre... Les miennes on toujours étais chaude, comme toute les personnes qui s'emporte facilement. Encore la je suis calme, trop calme. Mais étrangement j'ai éclater de rire, un rire qui ferais fuir n'importe qui...

"Darling je ne dit jamais de chose gentil ! Je dit des choses sincère car je le penses vraiment ! Pardon d'avoir rigoler je ne me moquer pas de toi mais de moi même en réalité... Et tant fait pas, une mère aussi pleure, c'est normal... Après tout le sexe faible souffre tellement en générale dans tout les sens du terme... Argh"

Je me suis tenu la tête déprimer... Non non, et non ! Eddie calme toi, c'est pas le moment de perdre la tête, si je continu sur cette voit la Rozen mourras, et je ne veut pas que sa arrive... Aller respire... En plus j'ai pris mes médicaments normalement !

"Je voulais pas dire sa désolé... c'est a cause de cette... Cette... Putain... Arrêtez sa...."

J'ai finit pars saisir l'aiguille pour me la planter dans la mains, la douleurs ? En fait les épingles ou les aiguilles ne me font plus mal sa me surprend surtout et pars réflexe oui je dit "Aille ou outch" , la blessure ? Sans doute comme mon visage, perler du sang même si c'est petit, mais c'est profond. Au moins je redevient se qui se rapproche de l'états "normal". Je ne veut pas faire du mal, sinon je perd tout, si je n'es plus mes petits droit qu'on m'offre, je ne pourrais jamais tenir ma promesse... En plus on ma promis un petit poste radio et je pourrais écouter ma chanson sans que se soit moi qui la chante ! J'ai hâte alors je doit resté sage.

"... Ne te force pas a sourire Darling, on souri quand on est vraiment heureux ou quand on est complètement fou... On sourie quand on aime ou quand mutile des gens mais pas en promesse... Veut tu vraiment crée une promesse sachant que tu seras enchaîner a celle ci a vie ? C'est un lourd fardeau, très lourd."

Je parle souvent de promesse mais pour moi c'est quelque chose de vitale, c'est sacré, la respecté est normal. Pourtant, ma douce Darling ma enchaîner de promesse elle aussi, a ce stade, on me fou dans une rivière de regrette, le poids des chaîne me ferais couler. C'est comme sa que je voit les choses Alors, s'il te plait ma douce Rozen, ne fait plus de promesse futile comme sa, retire se que tu vient de dire pars pitié... Sinon dans quelque année tu seras comme moi, seul avec comme seul chose qui te tient vivante, tes promesses. J'ai finit pars retiré l'aiguille qui étais dans ma mains, en fait l'aller simple n'es pas douloureux mais l’extraction en revanche... Je me retient de montré que je souffre mais au vue de mon visage qui se déformer un peu impossible de pensés au contraire. Tant que Darling ne me fait pas un discoure en me disent "C'est pas bien!! Méchant Eddie !" tout va bien je resterais calme. J'ai repris la ou j'en étais avec cette robe, la recoudre, tout en attendent la réponse de Rozen. Dit moi Clair, serais tu heureuse si je devenais sociable ? Ne tant fait pas je te resterais fidèle... Mais si je n'étais plus si seul qu'avant... Serais tu heureuse ?


Fiche de liens (c) Miss Yellow

_________________♪
Je voit un monde différent.
Noir, teinté de rouge
Hey, retourne toi pour voir,
Ta vue ? Je suis la ! cool hein ?
POURQUOI TU FUIT ?! REVIENT !!!
avatar
Innovateur
Innovateur
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 27
Date d'inscription : 17/01/2015
Localisation : Dans ton beau cuuuuul ~
Emploi/loisirs : Prof ma gueule !
Humeur : Deadpoolifient !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le véritable cinglé et la fausse folle ! [Eddie Gluskin] Dim 8 Fév - 1:05
Shh...Essaye de comprendre qui est Rozen.



«Sourire. Heureuse. Amoureuse. Mariage... Qu'est-ce donc tout ça ?»


Douce, douce vie... Tu fais des choses parfois bien inutile. Pourquoi me faire ça ? Pourquoi lui faire ça ? Est-ce que quelqu'un décide vraiment de notre destin qui fait que d'autres n'ont pas la chance, que d'autres soient enfermer dans un lieu comme ça. J'aimerai bien savoir quel est le problème.
Je me suis toujours demandé qu'est-ce que ça faisait d'avoir un véritable ami. une véritable personne sur qui compter, vous savez la personne que vous appellez quoi qu'il arrive et que celui-ci dit qu'il viendra même si monsieur est à des kilomètres et des kilomètres de là où nous sommes ? C'est ce genre d'amis que je veux, mais c'est ce que genre d'amis que je ne trouverai jamais je pense.

Je ne savais pas que mon prénom était si rare, il faut avouer que je ne sors jamais. Je n'avais jamais entendu le prénom d'Eddie jusqu'à présent. Je crois que c'est un peu normal, je suis quelqu'un qui ne faisait attention à personne d'autre quand j'étais chez moi. De toute façon je peux faire attention à personne vu qu'il n'y a personne qui compte réellement pour moi. Ahaha douce ironie du sort. Je me suis retournée en écoutant Eddie.
Un jolie prénom n'est-ce pas ? Si, il savait mon premier prénom que je ne dis jamais. Non pas que je suis contre mes parents, mais il faut arrêter d'avoir de mauvais goût parfois. Je le voyais griffoner quelque chose sur la feuille, mais je ne savais pas quoi, donc je n'ai pas cherché à comprendre,  peut-être quelque chose qui se rappelait ? Enfin soit ce n'était pas important.

J'ai croisé les bras en haussant un sourcil. N'est-ce pas être gentil de dire des choses sincères ? Qu'elles soient blessantes ou non je trouve que c'est gentil de dire ce qu'il pense ! J'avais aussi envie de rire, mais je ne rigolerai pas. Non, je ne peux pas rire sur la fin de sa phrase ! ça serait dire que je me fous bien qu'il dise que la femme est faible ! J'ai gonflé les joues rapidement, puis j'ai dégonflé quand j'ai entendu la suite de sa phrase.
Il n'allait pas bien. Puis planter une aiguille dans sa main ! NOn, mais ça ne va pas ! Je ne dirai rien à ce sujet.. Le nombre de fois que je me suis plantée des choses pointues dans mon bras juste pour voir si au bout d'un moment je n'avais plus mal...

Je me suis rapprochée et je me suis accroupie en face de lui. Si je voulais vraiment faire cette promesse ? Bien sûr que oui.  Je faisais des petits cercles par terre en réfléchissant à ce que je pouvais bien dire. Qu'est-ce que je pouvais bien dire ? Oui c'est une question tellement importante ! Que pouvais-je bien dire dans ces moments là !
Puis je l'ai regardé au moment où il avait enlevé l'aiguille de sa main. Il avait mal ça se voyait.


«Tu devrais faire attention quand tu retires quelque chose de pointues comme ça de ta main.»


Non je ne ferai pas de discours de ce n'était pas bien, c'était tellement inutile de dire ces choses là, comme si monsieur qui doit être plus âgé que moi ne le savait pas déjà que ce n'était pas bien de faire une telle chose ! Je me suis assise complètement par terre en fixant Eddie.


«N'est-ce pas idiot ? Je veux dire.. Même si tu me dis que c'est un très lourd fardeau, même si tu me dis de ne pas sourire pour une promesse, car ce ne sont pas des choses qui se fait, je veux sourire et faire cette promesse. Même si c'est un lourd fardeau.»


N'est-ce pas idiot effectivement ? Tenir une promesse que je ne pourrai sans doute plus tenir au bout d'un moment ? Mais bien entendu que si je tiendrai cette promesse. Je ferai tout pour. Ne pas oublier qu'Eddie est seul. Il a du tellement être trahi.. Il ne faut pas le trahir de nouveau... N'est-ce pas ? Ce n'est pas bien de trahir une personne meurtrie par les promesses. Oui même moi je ne ferai pas une telle chose.


«Tu sais quoi.. Je n'ai pas d'ami.»


Pourquoi je lui dit ça ? Pourquoi, tait toi Rozen, il n'a pas besoin de savoir une telle chose ! Il doit s'en foutre que tu n'ais pas d'ami ! Il ne savait même pas que j'existais avant que je vienne dans cette chambre ! CHut.. Mais non mon cerveau en avait décidé autrement.


«Je sais que parfois une promesse ne peut pas être tenue ou bien elle est trahie, seulement moi je veux la tenir cette promesse, car pour moi c'est très important.. Puis dans un sens je ne veux pas te décevoir.. Au vu de ce que tu dis sur les promesses, tu dois t'y connaitre niveau promesse... Une promesse j'en ai fait une seule. C'était à moi même et pour le moment je dois t'avouer que j'ai échoué, mais en bien. Mais ça... Je ne sais pas si c'est important de te dire.. Enfin désolée je dis un peu n'importe quoi...Fin je dois te déranger avec cette histoire...Non ?»


toujours cette peur de déranger, voilà que ça recommençait. Je regardais sous le lit, du moins ce que je voyais de sous le lit en étant assise, je ne voulais pas le regarder pour une raison c'était :


La gêne.


Ouais j'étais tellement gênée de dire de telles choses. Est-ce vraiment important de dire que j'aime faire ça, que j'ai une promesse non tenue, car je l'ai rencontré ? Qu'est-ce qu'il doit s'en foutre ! Stupide Rozen. J'ai arrêté tout mouvement sur le sol et j'ai juste relevé un peu la tête en quête de réaction chez Eddie.
Pitoyable que je suis. Parfois je me demande si je réfléchis ou si bien je suis complètement bête. Je pense que c'est plus la deuxième option. Je suis bête. Maman, papa. Croyez-vous qu'il va bien vouloir devenir mon ami ? Croyez-vous que j'ai le droit d'avoir un ami.. Même si cet ami en question n'est pas très bien dans sa tête ?

Sûrement. Après tout... Je l'aime bien.


«Perdre c'est une chose. Trahir en est une autre.»




° CODAGE PAR DITA | EPICODE °

_________________♪

«J’ai entendu dire que quand on est perdu le mieux à faire c’est de rester où on est et d’attendre qu’on vienne vous chercher, mais personne ne pensera à venir me chercher ici.»

Laisse moi te faire peur en ff0000
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 39
Date d'inscription : 18/01/2015
Age : 20
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le véritable cinglé et la fausse folle ! [Eddie Gluskin] Lun 9 Fév - 23:49

Don't leave me Darling.

feat Rozen E. Calico




Ma chère Rozen, tu sais que tu me parais un peu naïve ? Que sais tu exactement de moi ? Je doit avoir au moins dix ans de plus que toi, aussi belle que tu doit l'être, malgré mon illusion de ma douce et tendre Clair est encore incrusté sur ton visage, tes mots me semble... Ridicule. Oui je devrais faire attention je sais mais, le but étais que j'ai mal. Je sais se que je fait même si ma santé mentale affirme le contraire.Sur ces mot je l'es fixer, un peut... J'en n'en revenais toujours pas... Faire attention quand je retire quelque chose de pointue ? Oooh ma douce darling tu me fait vraiment sourire jusqu'au oreille mais pas un doux sourire tendre qui pourrais faire pensés que ton attention me touche noooon~. Mais plutôt celui qui veut dire que j'aime sa, que j'aime la souffrance, que rien ne m'arrêteras dans ma folie... Oui cela me rappeler de bonne chose...

"Je ne fait pas attention car je n'es pas l'habitude, de toute façon, je doit avoir mal sinon tu serais morte... Sais-tu que quand on enfonce un couteau dans un autre être humain on s'en fou généralement qu'il a mal ? Car justement c'est plaisant quand il souffre, on se sent puissant... Non Edward tu ne doit pas dire sa ! Méchant moi !"

Je me suis taper la mains tout en arrêtant de sourire... J'avais l'air pas très intelligent mais je croit que de toute façon quoi que je fasse, quoi je disent on me prendras pour un fou, un débile... Alors au moins si mes attention on l'air enfantin, tant mieux... Peut être dans le fond, j'essaye d'avoir l'enfance que je n'es jamais eu... Mon enfance... Des brides de souvenir me sont revenue, j'en est eu des frissons de dégoue... Je me tenais les bras, non je n'aime pas sa, je doit être un adulte est laisser mon passé derrière moi... Aller Eddie calme toi... Pourtant me voila, me reculant au fond de ce lit pour me caler dans le coin du mur pour y poser ma tête contre , les murs son froid, sans doute comme mon cœur depuis ton absence ma douce... Tu me manque, sans toi je suis littéralement mort a l’intérieur, celui que tu as aimer n'existe plus, l'homme heureux que j'étais est devenu le petit garçon qui a souffert, qui souffre encore, pour se défouler, contrôler pars un rêve, des illusions, des pulsion, j'ai fait souffrir d'autre gens menant a des morts, qualifier d'horrible, barbare... Inhumain. Je suis quelqu'un de mauvais, je ne mérite pas tant de gentillesse en réalité et pourtant, quelque pars, je souhaite qu'on me pardonne, qu'on m'aide, qu'on s'attache a moi qu'on me donne une importance ! ... Merde voila que je penses qu'à moi encore une fois ! Pourquoi je suis si égoïste !

Ma pauvre Rozen, comment fait tu pour ne pas t'enfuir ? Aurais tu pitié d'un pauvre homme fou ? Même si je ne suis pas fou ahah oui, en fait c'est les autres qui mente, en fait je ne rêve pas ! En réalité Darling c'est TOI qui me ment... Pourquoi refuse tu donc d'admettre que tu est ma douce Clair... Ou la non non stop ! Argh ! Les parasites ! Les parasites ! Pénètre mon esprit, je vois tout se brouiller ah ah, pars pitié arrêter la machine ! PROMESSE ! Oh se mot ma calmer... J'ai soupiré soulager tout en restant dans ce coin en fixant du coin de l’œil Rozen... Tu est bizarre, serais tu folle toi aussi ? Y a de la place dans l'asile tu sais ? J'ai détourner mon regard tout en l'écoutant encore... La suite me surpris... Des... Amis ? Je n'avais que toi Clair, ma douce, tu étais tout pour moi, ma vie, mon univers, c'est drôle mais je suis rien du tout sans toi ah ah ! J'ai tout perdu car oui, tu étais pour moi a la fois la femme qui m'étais destiner, la mère que je souhaiter pour notre futur enfant, une confidente... Un ami ou une... Sa doit être pareille je penses, quelqu'un a qui on peut se confier mais... S'attacher a quelqu'un c'est comme une promesses, des chaines sur la conscience, les perdre c'est s'enfoncer dans le désespoir. Au fond, l'amitié est le stade en dessous de l'amour, car on aime ses amis, c'est logique... Mais on aime plus la personne qu'on chérie, qui prend une place dans le cœur... Aaah oui, mais ne jamais négliger les deux !
Oui des amis, le médecin a dit que mettre lier au militaire ne pouvais que être bénéfique et pourtant il ne veut pas que je le voit tout les jours... Ne pas voir mon darling.... MON DARLING ARGH ! Douce souffrance !! Je l'aime bien ce gars... Il est gentil, il m'écoute et il n'a pas peur de moi... Un peut comme Rozen en fait. Elle est gentille, elle m'écoute déliré et elle me dit ne pas avoir peur.

"Fait comme tu veut alors... Mais je t'aurais prévenu, ahah... Sombré dans la démence... Toujours une place dans un asile tu sais ? T'es marrante darling... héhéhé... Ne prend jamais une promesse a la légère, car on en souffre terriblement après... Même ma mère... Qu'elle débauché cette garce ! Pff sur qu'être la pute d'un homme qui t'aime pas c'est vraiment bien hein ?! " Ne tant fait pas Edward, jamais on ne te feras du mal je te le promet~"... SALOPE !! Oh mais Darling tu n'es pas comme elle alors tout iras bien n'es pas ? Une promesse est une promesse, si tu la brise je te ferais avaler cent aiguilles... Et croit moi je le ferais vraiment !"

Je me suis tenu le visage pour soupiré un bon coup, je me lâche et c'est pas bon ! Il n'y a que mon darling a qui je doit raconter sa, il n'y a que lui qui sais, je veux que lui seul sache sa... Alors ne cède pas, même si elle te met en confiance, même si l'illusion te trompe, elle est une inconnue, rien ne me dit que je suis en sécurité... Qui me dit qu'elle ne me veut pas du mal ? Qu'elle va m'abandonné ? Comme toute les autres darling ? Me fuir également ? Pourtant rien de tout sa, pour moi, s'étais clair, oui elle pourras dire se qu'elle veut... Je l'aime déjà bien. On se connais a peine mais sa présence m'apaise un peu. Alors non Rozen, si tu dit de t-elle chose, comme moi tu as du souffrir. Je me suis approcher de Rozen, bien que si je le pouvais je la rassuré a ma manière mais les médecins me l'interdit... Pourtant un coup de couteau sa détend ! Mais non, je me suis souvenu de se que fessait ma maman, alors j'ai poser ma mains au dessus de la tête de Rozen, bon elle m'ébouriffé les cheveux mais bon on va évité avec les dame donc je l'es simplement tapoter amicalement pour au final m'éloigner avec un sourire qui je juger plus doux.

"Me déranger ? Pas du tout ! Parfois c'est bien de parler aux gens tu sais ? Le militaire me le dit ! Pour sa que je me confie a lui ! Alors si parler soulage ta peine va y ! Je t'écouterais ! Puis si tu souffres je le comprend, la douleurs c'est pas une bonne chose alors... Si je veux que tu reste, que tu reviennes, c'est que tu ne me dérange pas du tout... Je t'aime bien moi !"

Peut être trop directe, mais pas de ma fautes, elle est attachante, peut être la souffrance, je peux voir un potentiel lien, oui sans doute sa, même si quatre murs m'enferme, peut être aider quelqu'un, me permettras de me persuader que je ne suis pas un monstre. Une pars d'humanité qui sommeille encore en moi... Laisse moi croire, laisse moi espéré... Laisse moi rêver darling, pas un rêve sanglant... Non un rêve ou joie et bonheurs régnerais normalement, et pas sous une thérapie bizarre.


Fiche de liens (c) Miss Yellow

_________________♪
Je voit un monde différent.
Noir, teinté de rouge
Hey, retourne toi pour voir,
Ta vue ? Je suis la ! cool hein ?
POURQUOI TU FUIT ?! REVIENT !!!
avatar
Innovateur
Innovateur
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 27
Date d'inscription : 17/01/2015
Localisation : Dans ton beau cuuuuul ~
Emploi/loisirs : Prof ma gueule !
Humeur : Deadpoolifient !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le véritable cinglé et la fausse folle ! [Eddie Gluskin] Ven 13 Fév - 19:58
Shh...Essaye de comprendre qui est Rozen.



«Si je te dis que la musique est mon seul repère ? Que je ne peux compter que sur lui.»


Mon pauvre Eddie, si tu savais ce que à quoi je pensais parfois. Tous les punir. Voilà ce que je voulais faire, mais je ne pouvais pas. N'est-ce pas idiot de vouloir une telle chose ? Vouloir du mal aux autres et en être fière, mais ce n'était pas si mal après tout. Si je veux faire du mal je peux. Ils m'ont quand même provoqué. Ils m'ont tellement fait de mal. Tellement tellement... Mais soit oublions le passé. Ce n'est pas important maintenant. Je dois chercher quelque chose qui fait que je peux de nouveau sourire comme il faut, le vrai sourire d'une personne heureuse. Peut-être que si je deviens amis avec Eddie, avoir un véritable ami, même si je dois vous l'accorder, mes parents ne seraient pas d'accord, mais chut ça sera notre secret.
Un coup de couteau.. Il est drôle lui ! J'ai regardé tellement de film d'horreur que je le sais bien que quand on donne un coup de couteau les autres s'en foutent royalement. Il a tellement raison, mais bien entendu je ne peux pas lui dire non ? Je crois que je pourrais me faire réprimander. Puis en plus je savais ce que ça faisait, j'ai failli m'en prendre tellement des coups de couteaux.. Les gens m'aiment vraiment pas je crois.

Une place dans l'asile, mais voyons quelle bonne idée au moins je pourrais moins faire de... Claque mentale. Je ne peux pas rester dans l'asile bien sûr que non, je ne pourrai plus regarder mes films d'horreur et m'empiffrer de chocolat sinon. Il me parlait de sa mère comme si c'était la pire des femmes sur terre. Je ne sais pas si ça vient de moi, mais d'un côté je suis heureuse de ne plus être amoureuse  d'un homme qui n'en valait pas la peine.
J'avais rebaissé la tête entre temps en l’écoutant, je me demande si  il comprendra que je tiendrai cette promesse même si je dois me fâcher avec mes parents.

J'ai senti qu'il s'approchait, mais je n'ai pas bouger, il voulait peut-être aussi s'asseoir par terre. C'est cool  le sol. Puis j'ai ouvert grand les yeux sous la surprise. Mais non gars, tu n'as pas osé... Fin si, mais.. Wait.. ça me dérange pas plus que ça finalement. Peut-être que c'est dû au fait que je l'aimais bien.
J'ai relevé la tête sur le coup et je l'ai regardé. Ne pas le déranger. Parler.. Confier.. Bien m'aimer, trop d'informations d'un coup.
Vous savez je suis intelligente, mais pas au point de tout recevoir plein de d'informations d'un coup comme ça.

J'ai penché la tête. Hum ma souffrance n'était pas aussi grande que la sienne, ça c'était certain.


«Ma souffrance... Tu sais, d'un côté je crois que la mienne n'est pas aussi grande que la tienne.»


Mais je pouvais lui parler non ? De toute façon à qui, il pourrait bien répéter qu'une jeune fille s'est toujours fait lynché par les autres personnes qui l'entouraient, car ils disaient qu'elle faisait peur.. Qu'elle était bizarre et qu'il arrivait toujours des choses étranges autour d'elle ? Le fait qu'ils.. Non, je ne dois pas repenser à ça.


«Mais je dois t'avouer que quand tu me dis tout ça, par rapport aux couteaux et tout le tralala, ça ne me fais pas grand-chose pour une seule raison. Dans les films d'horreurs, ils font toujours ça, du moins tu vois ils ont le regard qui dit qu'en fait, ils aiment faire ça, car pour eux c'est bien, mais en fait j'ai aussi compris ça, car il y a des gens qui ont déjà essayé de me tuer avec des couteaux et dans leur regard il y avait ce sentiment de comment tu as dit déjà... Hum puissance, ouais ils se sentaient puissant ! Mais un crochet du droit et du gauche et pim ils étaient par terre, pas si puissant que ça !»


Wait minute. J'dis ça à un gars qui a du tuer plusieurs personnes. C'est un peu con. Il doit déjà savoir tout ça. Puis je me suis relevée et je me suis assisse de nouveau à côté de lui en regardant le plafond.


«Mais ce n'est pas le plus important. De savoir que j'ai peur ou que je n'ai pas peur. Si j'ai déjà failli me faire tuer ou pas. Comme je te l'ai dit ma souffrance est pas très importante face à la tienne, mais chacun marque à sa façon n'est-ce pas ? La vraie raison de pourquoi je veux tenir cette promesse et d'une, car tenir une promesse à quelqu'un qui t'accepte c'est important et de deux, car moi aussi je t'aime bien.»


Hum, ouais c'est un bon début pour lancer le sujet. Je n'aime pas parler du passé, mais peut-être que si je lui parle, il me parlera en retour ? Je saurai plus de choses sur lui ce qui veut dire que.. Bah dans un sens... On sera un peu plus proche, c'est comme ça qu'on débute une amitié je crois, je ne sais pas trop, du moins... Rah tu réfléchis trop Rozen !


«On me traitait de monstre tout le temps.»


C'était dit. J'ai baissé la tête pour regarder Eddie. En suite je me suis bien mise sur le lit, j'étais maintenant assise en tailleur toujours en regardant Eddie. Maintenant que j'avais dit ça, j'allais devoir lui faire une brève explication pour pas que bon il me pose trois milles questions, ça serait dur de tout répondre.

«Je veux dire tu vois avant j'étais le genre de gamine avec les couettes, toute souriante et tout... Tu vois l'genre ? Enfin bref, ce que je veux dire avant j'étais ça, mais en arrivant à l'école, j'ai vite compris que ce n'était pas la belle vie.. Fin regarde moi, du moins je ne sais pas si tu arrives à me voir clairement, mais je ne suis pas la belle blonde aux yeux bleus que tout le monde aime.. On dit que les adultes sont méchants, mais alors les gamins encore pire.. Tu vois les filles elles m'enlevaient toujours mes couettes, en disant que je devais cacher mon visage, car je leur brûlais les yeux, les garçons disaient que je ressemblais à une morte.. Puis..»

Non, je ne pouvais pas lui dire ça.. ça....Faut l'oublier. J'ai sourit puis j'ai regardé mes cheveux, j'ai jamais compris pourquoi, ma maman me disait que j'avais de beaux cheveux, alors pourquoi tant de méchanceté sur eux ? Tout en regardant Eddie, j'ai gonflé les joues.

«Tu es un monstre, tu es moches, tu devrais mourir, tu sers à rien, pourquoi tu ne veux pas nous donner les réponses, alors que tu as juste. Pourquoi es-tu née tu sers à rien. Tous les jours j'entendais ça et d'autres petits trucs plus ou moins grave, mais je ne vais pas plus t'embêter avec ça.. J'ai beaucoup parlé déjà.. Excuse moi. Fin je sais que tu as un ami à qui te confier, mais si jamais tu veux parler, tu peux aussi, je t'écouterai.. car je t'aime bien et aussi parce que tu m'écoutes et que je t'aime bien.»

Oulàlàlà, je me répète ce n'est pas bon du tout, mais j'avais tellement parlé, tellement dit de choses qui ne sont pas intéressantes, il fallait que je lui dise. Il ne voudra surement pas ce confier à une fille comme moi, mais ne sait-on jamais. J'aimerai vraiment qu'il le fasse..
Je ne sais pas pourquoi, mais j'ai vraiment envie.

«Je crois que j'ai compris maintenant que si je veux parler, je dois m'adresser à la musique, car elle au moins elle ne juge pas et ne réponds pas.»




° CODAGE PAR DITA | EPICODE °

_________________♪

«J’ai entendu dire que quand on est perdu le mieux à faire c’est de rester où on est et d’attendre qu’on vienne vous chercher, mais personne ne pensera à venir me chercher ici.»

Laisse moi te faire peur en ff0000
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 39
Date d'inscription : 18/01/2015
Age : 20
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le véritable cinglé et la fausse folle ! [Eddie Gluskin]
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Le véritable cinglé et la fausse folle ! [Eddie Gluskin]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Je suis folle. Et toi?
» Théâtre : ma femme est folle
» La véritable histoire de Pâques + bonus
» Hello !La grosse folle arrive !
» FOLLE JOURNEE de NANTES

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Story High :: Staffounet :: Archives-
Sauter vers: